750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ferme de la Famille DUBOIS (Mellé, 35 - France)

Fromages au lait cru de vaches, Crèmes Glacées & Sorbets

Ferme de la Famille DUBOIS (Mellé, 35 - France)

Au Nom de la Terre

Aujourd’hui, on ne vous parlera ni de nos produits, ni de marchés, ni d’agroécologie…
 

Nous sommes allés voir « Au Nom de la Terre », un film d’Edouard Bergeon.

Au Nom de la Terre

C’est l’histoire de Pierre Jarjeau, qui, à 25 ans, choisit de revenir sur les terres de sa famille. 

Il y est question du suicide dans le monde agricole. 

 

Chaque jour, 1 paysan, en France, se donne la mort. Aucun métier n'est plus exposé à ce fléau.

 

Le sujet y est abordé frontalement, mais non moins intelligemment. L’évolution du monde agricole depuis les années 1950 jusqu’aux années 1990, et l’engrenage dans lequel il est entré (on l’a fait entrer.. !) est bien décrit - ce qui rapproche ce film d'un véritable documentaire. On y voit Pierre Jarjeau, se faire séduire puis happer par l’agro-industrie. Seul petit bémol du film – le personnage principal s’engage dans un système intégré (poulailler), et on pourrait avoir l’impression d’une extrême simplification de son travail.

 

Il était important pour nous d’aller voir ce film, qui parle de notre métier, de notre milieu, dans lequel les sujets du suicide, de la dépression sont trop souvent tabou. Où on parle trop peu, à cœur ouvert, de nos difficultés au quotidien.

 

Nous souhaitons remercier sincèrement le réalisateur, pour son courage – car il s’agit de l’histoire de son propre père. Même si ce sujet est éminemment politique, il réussit à ne jamais s'engager sur ce terrain, en toute bienveillance - une prouesse. 

 

Bravo à Guillaume Canet, Veerle Baetens, Anthony Bajon et à l’ensemble des acteurs pour la sincérité de leur jeu, et pour leur engagement.

 

Nous pourrions en parler longtemps… mais allez le voir et parlons-en ensemble, parlez-en autour de vous. Ce film ne peut qu’aider à délier les langues et à redonner du sens à notre beau métier.

 

Nous avons assisté à l’avant-première qui avait été organisée par le cinéma Le Club de Fougères et Couesnon Marches de Bretagne fin août. Une belle association, Solidarités Paysans y était présente – elle aide les paysans en difficulté à redresser la barre sur leur ferme, où à se réorienter. Faites passer le mot à celles et ceux qui pourraient en avoir besoin.

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article